RéDUCTION DES SERVICES DE SANTé PUBLIQUE à YELLOWKNIFE EN RAISON DE CAS DE TUBERCULOSE

Une éclosion de tuberculose déclarée le 28 juin dernier à Yellowknife force les autorités sanitaires à poursuivre, jusqu’à nouvel ordre, la réduction des services de santé publique offerts dans la capitale.

La responsable des communications de l’Administration des services de santé et des services sociaux, Krystal Pidborochynski, explique que le personnel doit prioriser, pour l’instant, les tests de dépistage.

Le Service de santé publique de Yellowknife est responsable d’administrer les cliniques de vaccination, de dépistage des infections transmissibles sexuellement, de cours postnataux ou d’ateliers sur l’allaitement, mais également, de dépistage de la tuberculose.

Ainsi, ceux et celles qui ont un rendez-vous non urgent prévu pourraient devoir le reporter.

Pas de nouveau cas

Les autorités indiquent avoir identifié deux cas de tuberculose active. Aucun autre diagnostic positif n’a encore été enregistré.

Les deux cas seraient liés à un cas datant de 2023. La déclaration d’éclosion vise à donner au personnel les ressources nécessaires pour pouvoir faire passer des tests de dépistage auprès de tous ceux et celles qui auraient pu être en contact avec les malades.

Déjà, les patients qui se seraient présentés à la salle d’urgence de l’hôpital Stanton le 19 juin dernier entre 8 h 58 et 15 h 21 sont invités à contacter le service infirmier par téléphone en composant le 8-1-1. L’avis publié la semaine dernière indique que ces patients auraient pu être exposés à un malade présentant des symptômes de tuberculose active.

2024-07-09T20:19:04Z dg43tfdfdgfd